Le TURPE dans tous ses états

 

Afin de mieux comprendre les modalités de son abonnement à Engie, qui lui fournit l’électricité, un lecteur s’est reporté à la notice censée tout lui expliquer. Il n’a pas été déçu du voyage. Voici sur quoi il est tombé (majuscules comprises) : « L’Abonnement HTT du Contrat est indexé sur la part fixe HTT du Tarif d’Utilisation du Réseau Public d’électricité (TURPE) correspondant à la Puissance Souscrite du Client. La part fixe du TURPE comporte la composante de gestion, la composante de comptage et la part fixe de la composante de soutirage pour la Puissance Souscrite du Client. L’Abonnement HTT du Contrat évoluera, à la hausse ou à la baisse, à la date d’entrée en vigueur de chaque variation du TURPE. La valeur de la part fixe HTT du TURPE servant de référence pour la première évolution est celle en vigueur à la date de proposition du Contrat. »

D’accord. Parfait. Très bien. Épatant. Et, euh, faut-il comprendre que la composante de soutirage évoluerait en fonction des variations saisonnières du TURPE par rapport à la puissance souscrite à la hausse sauf, quand c’est à la baisse, ou l’inverse, ou alors est-ce que par hasard le Schmilblick ne se cacherait pas dans le TURPE ? Afin d’éclairer sa lanterne, mon correspondant est allé voir sur le site d’Engie. Il y a lu ceci : « Site en maintenance. Les équipes travaillent actuellement sur le site pour le rendre plus lumineux. » Voilà qui n’est pas bête, quand on prétend fournir de l’électricité.


Commentaires