Supplique à la nouvelle année : 2020


2019 c'est du passé. 2020, la nouvelle année, après s'être bien pomponnée, faite toute belle, a bondi sur la scène. 
- Coucou, c’est moi ! Alors, contents de me voir ? 
- Ben oui, chère nouvelle année, on n’est pas mécontents de te voir arriver, après l’année pourrie qu’on vient de passer, nulle de chez nulle. En même temps, tu as intérêt à assurer, pour faire oublier celle que tu remplaces et qui finit sous les huées et les sifflets. Tu as intérêt à être à la hauteur. J’imagine que tu nous as préparé quelques bonnes surprises, du genre de celles qui regonflent le moral et donnent la pêche. Bon, on ne demande pas non plus la lune, mais ce serait sympa de faire un petit effort. Parce que si c’est pour nous proposer le même programme que cette année, ce n’est même pas la peine, autant laisser 2019 jouer les prolongations jusqu’à plus soif, au moins on sait ce qu’on a, on ne risque pas d’être déçus. Alors qu’une nouvelle année, on ne peut pas s’empêcher de rêver, d’espérer, on ne peut pas s’empêcher d’y croire, c’est ce qui fait que l’homme est l’homme et pas une machine au cœur de pierre. Résumons-nous, chère nouvelle année : 

Eblouis-nous ! Épate-nous ! Fais-nous rêver !


Commentaires