Négatifs les Français ?


Il arrive à Emmanuel Macron de trouver que, franchement, les Français voient trop ce qui ne va pas, ils sont trop critiques, trop négatifs. Il l’a dit sans ambages, la semaine dernière, devant les étudiants de l’université d’Amiens : « En ce moment, a-t-il lancé, notre pays est, je trouve, trop négatif sur lui-même. On a l’impression, si on écoute collectivement, si on branche la radio, si on allume la télé, que tout est terrible. Comparons la France aux autres pays ! » Interpellé par ces propos (et ce remontage de bretelles adressé à tous les Français), un lecteur me transmet cette réflexion de Jean Cocteau, tirée de La Difficulté d’être : « La France est un pays qui se dénigre. C’est tant mieux, car sinon la France serait le pays le plus prétentieux du monde… » L’idée est séduisante. En même temps, je me demande si autodénigrement et prétention ne sont pas parfaitement compatibles. Ce qu’adorent dénigrer les Français, en effet, ce sont les autres : le gouvernement, l’administration, la bureaucratie, les contrôleurs, bref tout ce qui les empêche d’exprimer à cent pour cent leur efficacité, leur créativité, leur inventivité, bref : leur pur génie. Car si les autres sont nuls, les Français de base, eux, sont tout simplement formidables, exceptionnels, ils font l’admiration du monde entier, qui les envie et les jalouse. Reconnaissons-le : en matière de prétention, les Français frisent l’excellence. Voilà ce que j’appelle être positif.

Commentaires